Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Enseignement catholique de Haute-Savoie
fr
Recherche
Accueilactualite

Pose le la première pierre à l’Iseta.

30.09.2019

Pose le la première pierre à l’Iseta.

Ce jeudi 26 septembre a eu lieu la pose de la première pierre du nouveau bâtiment de l’ISETA . Ce bâtiment dit « de l ’écloserie » sera utilisé par les élèves en formation dans les filières de l’aquaculture.


Intervention du Directeur diocésain :

 

« Mesdames et Messieurs,

Cher amis,

Nous vivons un moment exceptionnel à plusieurs titres :

Exceptionnel parce qu’il met en lumière  une des composantes importante de l’Enseignement catholique de Haute Savoie placée sous la responsabilité du Ministère de l’Agriculture.

Notre diocèse comprend 5 établissements d’enseignement rattachés au Ministère de l’Agriculture qui scolarisent 2000 élèves. C’est une composante trop peu connue de l’Enseignement catholique. Elle met pourtant pleinement en œuvre notre mission et notre projet de l’accueil de tous et de la promotion de la personne humaine : je souhaitais ce matin remercier tous les acteurs engagés de cette démarche : équipes de direction, enseignants et personnels, présidents et membres des associations de nos établissements et rappeler devant vous l’importance de leur engagement. J’associe à ces remerciements Hervé Barrés délégué régional du Conseil de l’Enseignement agricole privé.

Ce moment est exceptionnel car il souligne l’implication de l’enseignement catholique de Haute Savoie dans la prise en compte sans cesse grandissant des nouveaux élèves dans ce département. Et nous connaissons tous la progression démographique exceptionnelle des jeunes en âge d’être scolarisés en Haute-Savoie.

Je ne me lancerai pas dans l’énumération des  différentes réalisations immobilières scolaires qui, de la maternelle au post-bac soulignent l’investissement des familles, des associations gestionnaires et des associations propriétaires de nos établissements. Nous sommes sur un terre de bâtisseurs optimistes et résolus et ce ne sont pas les fondateurs de ce qui deviendra l’ISETA qui me démentiront : en 1953 cet établissement est parti de rien : ni bâtiment, ni argent, ni même semble-t-il, Monsieur le directeur  adjoint de la DRAAF, programme scolaire !

La réunification dans un même établissement des formations portées par l’ISETA et des formations du lycée professionnel ECA participent aussi de cette vision d’avenir qui consiste  à rationaliser les moyens pour viser toujours plus de performance et un meilleur accompagnement des jeunes. C’est donc aussi, d’une certaine façon la première pierre de l’ISETA ECA que nous posons ce matin. C’est aussi l’occasion pour moi de remercier tous les acteurs de ce projet qui travaillent résolument depuis plusieurs années à sa mise en œuvre.

Ce moment est exceptionnel enfin car il permet de souligner l’importance de l’action de l’Etat et de la Région pour le fonctionnement et le développement de nos établissements. Votre présence Monsieur le Préfet, votre présence Monsieur le directeur adjoint de la Draaf marque l’importance de cette association à l’Etat de nos établissements.

Le contrat passé entre l’Etat et les établissements privés règle la prise en charge des dépenses de fonctionnement à parité des coûts de fonctionnement d’un élève scolarisé dans l’enseignement public. Nous sommes ainsi pleinement associés à l’effort de formation de la nation et accompagnés pour atteindre ces objectifs. Ces modalités associent obligatoirement les communes à la prise en charge du fonctionnement des écoles, les départements et l’Etat à celui des collèges, la Région et l’Etat à celui des lycées.

Pour l’investissement, nous entrons dans un autre monde.

La loi ne permet pas aux communes de participer à l’aide à l’investissement pour nos écoles. Elle le rend possible pour les collèges et les lycées. Le département de Haute-Savoie accompagne ainsi l’investissement dans les collèges privés.

Mais possible, c’est-à-dire pleinement légal, ne veut pas dire obligatoire.

La Région Rhône alpes, sous cette actuelle mandature, tout en maintenant les forfaits de fonctionnement au niveau prévu a fait un effort sans précédent pour accompagner les investissements dans nos lycées.

Le président Robert le rappelait à l’instant et je reprends bien volontiers ses propos devant vous Mesdames les vice-présidentes de la Région : sans votre aide rien n’aurait été possible.

La qualité des relations entre les instances du Comité régional de l’Enseignement catholique et la Région a indiscutablement marqué un tournant qui, en différents lieux du territoire permet, comme ici, la sortie de terre de nouveaux projets.

Nos établissements ont de la chance d’être en Région Auvergne Rhône-Alpes.

Oui vraiment pour toutes ces raisons ce moment est exceptionnel

Merci à toutes et à tous pour votre participation à ce moment fondateur qui fait de nous des bâtisseurs d’avenir, et surtout des bâtisseurs de l’avenir des jeunes qui en feront leur lieu de formation. »

 

 

Marc HERITIER
Directeur diocésain
de l’Enseignement catholique de Haute-Savoie

 

 

Pose le la première pierre à l’Iseta.